IRACEMA TREVISAN

Iracema Trevisan est une illustratrice brésilienne basée à Paris. Dessinatrice et graphiste surdouée, elle imagine des univers luxuriants et flamboyants, pour elle et pour les autres, faisant écho à son pays d’origine.

BRÉSIL

Iracema grandit à Poços de Caldas, dans le sud du Brésil, et s’installe à Sao Paulo à 17 ans pour étudier la mode. Elle deviendra ensuite la bassiste du groupe CSS, puis designer textile chez Kenzo. La créatrice est très inspirée par sa culture brésilienne et ses icônes : Lina Bo Bardi, une des figures majeures du modernisme brésilien, architecte et créatrice de bijoux, mais aussi Christine Yufon, la Princesse Paola d’Orléans… Auxquelles s’ajoutent palmiers, animaux et autres insectes qui s’invitent dans chacune de ses créations aux couleurs de la jungle brésilienne.

ILLUSTRATRICE

Autour de son univers ornemental, elle fonde sa marque de foulards, Heart Heart Heart. Iracema dessine l’ensemble des graphismes et ne travaille que des matières nobles comme la soie, l’étamine et la laine. Son monde pictural lui permet de réinventer le classique et intemporel « carré ». Iracema ne se contente pas d’habiller nos cous, puisqu’elle s’invite dans nos intérieurs en déclinant son univers narratif en papiers peints. Ses inspirations colorées embrassent la flore et la faune tropicale, et séduisent des architectes, donnant lieu à des graphismes étonnants mêlant impertinence et classicisme avec beaucoup d’humour.

ARTISTE

Véritable Douanier Rousseau du XXIème siècle, Iracema redéfinit l’imaginaire moderne à travers des motifs fleuris ou animaliers, croisant insectes extravagants et autres plantes folles, références aux paysages contrastés et urbains de son Brésil d’origine. Couleurs éclatantes, effets 3D et broderies sont des constantes dans le travail d’Iracema Trevisan, ainsi que son amour pour la nature présent dans toutes ses réalisations. La créatrice s’adonne également à la photographie et à la réalisation de collages, qui donnent naissance à des colloborations. Elle invite des artistes, comme par exemple la cinéaste américaine Miranda July, à coucher ses rêveries sur les illustrations d’Iracema. Ou encore Nicolas Godin, co-fondateur du groupe AIR, qui habille en musique les créations de sa moitié. Ses oeuvres deviennent alors de véritables toiles mouvantes dans lesquelles l’univers d’Iracema exulte.