FRANÇOIS CHAMPSAUR

DIPLÔMÉ DE L’ÉCOLE SUPÉRIEURE DES BEAUX ARTS DE MARSEILLE ET DE L’ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DES ARTS DÉCORATIFS (ENSAD), FRANÇOIS CHAMPSAUR FONDE SA PROPRE AGENCE D’ARCHITECTURE D’INTÉRIEUR EN 1996. DÈS SES PREMIÈRES RÉALISATIONS, IL ABORDE SES PROJETS D’ARCHITECTURE INTÉRIEUR COMME LA RÉALISATION DE SON MOBILIER AVEC LA VOLONTÉ DE CONSTRUIRE DES ESPACES ET DES VOLUMES NOURRIS DE SENS, EN ADÉQUATION AVEC UN ART DE VIVRE CONTEMPORAIN.

Goût pour l’harmonie entre intérieur et extérieur, recherche d’un art de vivre proche de la nature, racines « ensoleillées » des lumières méditerranéennes… Il ressort de son esthétique une tension remarquable entre le rendu global et le traitement des détails. La poésie d’une assise, les ombres portées sous une pergola, le contraste d’une touche jaune soleil sur un mur en bois brut : ses espaces comme son mobilier sont habitées d’une âme propre. Il a réalisé la transformation d’hôtels de luxe tels que l’Hôtel Manapany à Saint-Barthélémy, le Royal Evian au bord du lac Léman, l’hôtel Bailli de Suffren au Rayol-Canadel, l’Hôtel Vernet, le Métropolitan, et l’Hôtel du Ministère à Paris, ainsi que de nombreuses résidences pour des particuliers et des collectionneurs d’art. De l’agencement de petits espaces — comme le Café Ineko, rue des Gravilliers — aux projets XXL, comme le futur projet hôtelier de Ian Shrager à Madrid, avec l’architecte John Pawson, ses réalisations cherchent à révéler une plus grande osmose entre le bâti et l’humain. « À l’époque, quand j’étais aux Beaux-Arts, des designers comme Sottsass ou Branzi véhiculaient de la contre-culture. Aujourd’hui, la contre-culture, c’est l’écologie. Les chefs, qui s’intéressent aux produits et à la terre, ont un pas d’avance sur nous. Notre métier n’a pas encore fait la révolution ». Aujourd’hui, il aime dire qu’il est amateur de « l’imparfait » pour expliquer sa philosophie fortement inspirée de la simplicité et du façonnage artisanal bien pensé de l’architecture vernaculaire. Partisan d’un nouveau modèle de pensée et de construction, il souhaite redonner du sens à l’espace et accompagner le changement en s’éloignant du design industriel, restant fidèle à ce qu’il aime depuis toujours : la nature, la lumière, les matériaux locaux, les lignes épurées.

DESIGN PARADE TOULON

Sera inauguré cette semaine Design Parade Toulon, le 4ème Festival International d’Architecture d’Intérieur qui se tiendra du 27 au 30 juin 2019. Présidéee cette année par l'invité d'honneur François Champsaur, l'exposition centrale de cette édition, qui prendra place au coeur de l'ancien évêché de Toulon, questionnera le rapport entre l’homme et la nature. « La société de consommation à laquelle nous participons tous, portée à son paroxysme par le progrès de l’ère thermo-industrielle, est en train d’épuiser nos ressources terrestres et humaines. Il est temps de repenser notre mode de création, de production et de pensée afin de nous réconcilier avec la nature et notre propre nature », indique François Champsaur.

Les différentes expositions de Design Parade Toulon seront ouvertes au public jusqu'au 24 novembre 2019.