EPI 1959

DEPUIS SON OUVERTURE DANS LES ANNÉES SOIXANTE, PAR L’INDUSTRIEL ALBERT DEBARGE ET JEAN CASTEL, CÉLÈBRE FIGURE DES NUITS PARISIENNES, L’ÉPI DEVIENT RAPIDEMENT LE LIEU INCONTOURNABLE ET CONNAIT UN FRANC SUCCÈS. ÉTÉ 1959 : DE PARIS À SAINT-TROPEZ, L’ÉPI PLAGE EST SUR TOUTES LES LÈVRES. PAMPELONNE DEVIENT LE LIEU DE VILLÉGIATURE PLÉBISCITÉ PAR TOUTES LES CÉLÉBRITÉS, DE SACHA DISTEL À AUDREY HEPBURN. AU CŒUR DU PHÉNOMÈNE, UN PETIT HÔTEL - AUJOURD’HUI RENOMMÉ « ÉPI 1959 » - OÙ PRÉVALENT TOUJOURS L’ÉLÉGANCE ET LE STYLE DES ANNÉES GLORIEUSES. L’ÉPI 1959 SE SITUE DIRECTEMENT SUR LA PLAGE DE PAMPELONNE, LA PLUS CÉLÈBRE DES PLAGES DU GOLFE DE SAINT-TROPEZ.

ÉPI 1959 n’est pas un hôtel comme les autres. Avec seulement 10 chambres, c’est presque emprunter les clés de la villa d’un ami. Les cabanons sont intimistes, même imparfaits, mais reflètent l’élégance des années cinquante, comme lorsqu' Hubert de Givenchy louait un cabanon à Pampelonne. Un paradis mis en scène notamment par le virtuose des plantes, le paysagiste américain Madison Cox, qui a concu les quelques plus beaux jardins du monde parmi lesquels celui de Majorelle à Marrakech.

Avec ce nouveau regard, cet été amorce la transition vers ÉPI 1959, une renaissance et un retour vers l’âge d’or de Saint-Tropez. Alors que le jardin a été redessiné par Madison Cox, au restaurant, on retrouve les menus écrits à la main, l’élégance simple des chaises en rotin, tandis que des balles de tennis résonnent sur la terre battue. Sous le soleil de Méditerranée, les parasols offrentun refuge idéal pour déguster des pinces de crabe, une langoustine grillée, ou de belles tomates fraiches.

L’endroit annonce un autre chic ; pour ceux qui ne font pas éventail de leur richesse ; où l’on peut apprécier la plage de sable fin comme si la voix de Juliette Gréco flottait au-dessus des vagues, Picasso sirotant un pastis en terrasse, Jean-Paul Sartre débatattant sur l’existentialisme à l'ombre d'un parasol.