DAMYEL

LA GOURMANDISE, UN VILAIN DÉFAUT ? SÛREMENT PAS ! DAVID UZAN, À LA TÊTE DE LA MAISON DAMYEL, EST ENFIN PARVENU À DÉTOURNER LE DICTON POPULAIRE. POUR CE PIONNIER DU CHOCOLAT VEGAN, LA GOURMANDISE EST AUJOURD’HUI UNE QUALITÉ À CULTIVER PRÉCIEUSEMENT LORSQU’ELLE ALLIE ESTHÉTIQUE, PLAISIR, GOÛT ET ENGAGEMENT, COMME TOUTES SES CRÉATIONS.

Travail des volumes et des lignes épurées, expression d’un angle droit, enrobage fin sur un bonbon pour ne pas mordre sur le goût… Dans le nouveau flagship de la maison, dans le 17e, un seul regard suffit pour embrasser l’offre disposée sur une longue table centrale en pierre blanche, à la manière d’un buffet dessert. Dans ce décor minéral et minimaliste, le packaging couleur azur disparaît au profit du produit. Le chocolat s’affirme dans toute sa pureté et sa puissance, suscitant le désir de partage immédiat. Depuis sa création, l’ensemble de la gamme chocolatée est entièrement vegane. Il y a trente ans, élaborer une ganache dépourvue de crème était une expérimentation osée… Pourtant, comme le rappelle le confiseur en avance sur son temps, « le chocolat est végétal par nature ». Dans ses recettes, crèmes, laits et beurres sont exclusivement végétaux. Son crédo ? Désucrer, Consommer moins mais excessivement bien, c’est le combat permanent que mène David Uzan depuis qu’il a repris les rênes de la maison. « En désucrant, le goût devient plus subtil. Il faudra du temps mais il est de notre responsabilité de privilégier les goûts naturels et de réduire la consommation de sucre ».

Damyel
87, avenue Wagram
75017 Paris